CHSCT exceptionnel du 28 février 2018 sur les risques psychosociaux des personnels de la région

La CGT exige et obtient que TOUS les personnels soient concernés (ARL et ARS)

Intervention préalable des représentants de la CGT
Monsieur le président,
Depuis l’examen de l’accident du travail qui n’est toujours pas reconnu pour notre camarade de travail Roger COLLOMB nous demandons une enquête sur les risques psychosociaux pour les agents des lycées mais aussi pour ceux des services.
Au moment de la réorganisation de l’ensemble des services et directions, après l’élection de Monsieur Christian ESTROSI, comme président de la Région, nous avions demandé un point sur l’impact que pouvait avoir cette réorganisation sur l’état de santé des agents.La question a été éludée et comme pour le cas des trois agents des lycées vous avez refusé d’engager un travail de fond sur ces questions de santé au travail. Il en été de même à l’occasion des trois derniers CHSCT ou vous ne répondez jamais sur le fond à notre demande. Les représentants CGT au CHSCT ont été rejoints sur ces demandes par nos autres collègues représentants le personnel.
Alors même que les réorganisations se sont enchainé jusqu’au dernier CT du 19 février 2018 ou par exemple vous avez proposé une nouvelle organisation de la DEFA suite à l’accident du travail touchant un directeur. L’audition menée par les membres du secrétariat permanent du CHSCT a mis en évidence l’impact de la dernière réorganisation sur la santé des agents.
Aujourd’hui nous sommes favorables à la nomination d’un expert pour mener une étude sur la souffrance au travail et les risques psychosociaux (RPS) et l’élaboration de préconisations et de recommandations pour déboucher sur un plan de prévention des RPS.
Monsieur le président avec le Directeur Général des services vous avez lourdement exprimé le refus de lié cette démarche au déménagement nous ne partageons pas cette approche et nous l’avons exprimé. Pour autant nous avons acté la démarche pour la nomination d’un expert à partir d’un cahier des charges co-élaboré avec les services et la participation des représentants du personnel au choix de l’expert dans le cadre de la commande public.
Concernant les RPS : Risques Psychosociaux nous sommes pour un travail qui prend en compte les agents des services mais également ceux des Lycées. Il faut que la commande comporte deux volets : services et lycées pour ne pas être amené à y revenir. On pourra comme cela croiser et comparer les données pour bâtir un plan de prévention global.
La CGT qui nous désigné comme représentants au CHSCT apporte la même attention aux agents des services que ceux des lycées.
Nous demandons que la décision de ce jour soit mise en route rapidement et que celle que nous avons prise le 19 février sur le déménagement se traduise par un rendez-vous dès la semaine prochaine sur l’élaboration du cahier des charges.
Merci pour votre attention

AUJOURD’HUI, EN SEANCE, LA CGT A OBTENU L’ENGAGEMENT QUE LE MARCHE POUR L’ETUDE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX SOIT PASSE POUR L’INTEGRALITE DU PERSONNEL

LA CGT SERA VIGILANTE SUR LES SUITES DE CE DOSSIER ET A TOUJOURS FAIT DE LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX UNE PRIORITE ET UNE REVENDICATION FORTE !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *