Intervention de la CGT au CHSCT extraordinaire du 19 février 2018

Monsieur le président,

Les représentants du personnel CGT et FO mandatés en CHSCT, au titre des articles 58 et 42 du décret 85_603, vous ont demandé en date du 18 janvier 2018 la convocation d’un CHSCT sur le déménagement et la nomination d’un expert.

 

Vous nous convoquez ce jour, 19 février, ce que nous avons accepté mais à titre également exceptionnel car de fait, nous sommes hors délai.
Au nom des représentants CGT du personnel nous tenions à présenter notre point d’étape sur l’ensemble du dossier qui comprend certes l’aménagement des nouveaux locaux mais également le débat qui est lié à la réorganisation du travail des agents induits par votre volonté d’engager au travers de ce déménagement dans les nouveaux locaux d’un management qui de notre point de vue, exprimé déjà dans les réunions de CT ou au dernier CHSCT, fait peser des risques psychosociaux pour les agents des services.

Sur ce dossier, d’où partons-nous ?
– En septembre 2017 nous avions engagé une pétition diffuser largement aux agents sur « Déménagement – Non au décloisonnement ! »
Avec comme objectif l’arrêt du projet « d’Open Space » et comme revendications : « des bureaux, pas de plateforme ! ». Nous dénoncions également le recours à une entreprise extérieure pour réfléchir et travailler à l’aménagement des nouveaux locaux : nous restons convaincus que nous avons en interne l’ensemble des compétences pour le faire et que votre prestataire porte mal son nom « Génie des lieux !
– En novembre 2017, nous rappelions aux personnels que leurs actions et notre détermination avaient fait apparaitre un cloisonnement des espaces et de fait enterrait l’idée d’open space total. Nous pointions la question du nombre de places de parking encore insuffisantes et mettions l’accent déjà sur la mise en place des portes pour chaque bureau ainsi que l’implantation du mobilier nécessaire pour ranger les dossiers ; l’implantation de locaux syndicaux dans les nouveaux bâtiments ; La question des allergies lié à la moquette et à la qualité de l’air étaient également dans le débat dès cette date !
On peut noter à ce jour qu’une seule confirmation du DGS nous rassure, celle concernant le nombre place de parking : 300 places annoncées ; mais bien sûr comme toujours on sera vigilant sur la tenue de vos engagements. Rappelez – vous Monsieur le directeur général que vous étiez prêt à aller plus loin sur cette question de places si nécessaire.
Par contre à cette date vous avez développé monsieur le président, et surtout monsieur le directeur général des service un nouveau concept : l’administration du XXIème siècle qui n’a pas vraiment convaincu les agents. Pour mémoire nos collègues au CT de ce jour examineront 3 nouvelles réorganisations de services et directions qui mettent en lumière l’échec de la précédente réorganisation récente qui se solde par de nombreux problème de santé chez les agents. Les problèmes rencontrés par la DEFA sont malheureusement éclairant quant au choix induit par l’étude de référence qui a servi aux choix de réorganisations. Nous en profitons pour rappeler que lors des auditions des agents de la DEFA nous avons demandé unanimement les trois syndicats représentatifs la mise à disposition de ce rapport ou étude.
– En décembre 2017, avant le CT du 13 décembre et le CHSCT du 21 décembre nous demandions par voix de tract et par l’expression de nos représentants dans les organismes CT et CHSCT la suspension du projet et l’ouverture de réelles concertations. En effet la méthode de management et concertation avec les organisations syndicales n’apportait pas de nouveaux éléments rassurants.
C’est sur ce constat que nous avons, après le CHSCT du 21 décembre 2017, engagé l’organisation des Heures d’informations syndicales au niveau des directions impactées par le déménagement pour organiser la concertation auprès des agents.
Nous avons pris la mesure du rejet de votre projet d’administration du XXIème siècle et ils sont nombreuses et nombreux à faire état des conséquences de la dernière réorganisation sur le moral et leur santé. Les agents se sont même mobilisés pour cela et votre refus de les rencontrer ce même jour ne les a pas apaisés, loin de là. Pour mémoire nous vous avions demandé au dernier CHSCT du 21 décembre 2017 un bilan quantitatif et qualitatif de la dernière réorganisation avec un comparatif entre le nombre des arrêts maladies avant la réorganisation et depuis un an. Effectivement les résultats risquent d’écorner l’image de la réorganisation. Ceci dit depuis plusieurs mois nous avons eu plusieurs réorganisations sectorielles qui confirment notre rejet de votre projet au CT et au CHSCT lorsque vous l’aviez présenté. Avant d’entamer encore quelque chose de nouveau, la CGT demande à ce qu’un bilan soit tiré de ce que vous avez effectué auparavant.
Depuis lors d’une rencontre avec les organisations syndicales vous avez concédé l’étude pour la mise en place de portes et lors de votre propre tournée électorale par direction pour convaincre les agents du bien-fondé des aménagements et du nouveau projet d’organisation du travail vous aviez évoqué comme obstacle à la pose de portes la question des flux et climatisation ?
Depuis la visite du secrétariat permanent dans les bureaux test les services nous ont confirmé qu’il n’y avait plus d’obstacle sur ce point et que la pause de portes sur l’ensemble des bureaux était réalisable. Vous savez après votre tournée que les agents y tiennent beaucoup ! et nous aussi !
– Le dernier matériel de communication sur le sujet faisait remarquer que la question de trois agents par bureau une fois le problème des portes résolu restait la question à traiter.
Nous avons été entendus sur le nombre de salles de réunions et des espaces de convivialité par étage. Nous tenons à rappeler que les espaces de convivialité ne sont pas pour nous des lieux pour exercer les missions.
La demande de la nomination d’un expert que nous avons exprimé vise à aborder dans le prochain CHSCT, car aujourd’hui on est sur l’accord de principe nous permettant de vous en proposer un, et nous sommes prêt à accepter que vous désignez le vôtre. Car deux avis honnêtes et compétents peuvent nous apporter des réponses et lever des doutes sur : le traitement de l’air ; à ce sujet nous vous demandons de faire réaliser un point zéro concernant le niveau du bruit avant aménagement pour suivre par des mesures régulière l’évolution et nous demandons également un point zéro de la qualité de l’air dans les bâtiments. On vous fait remarquer que les fenêtres qui sont presque généralisées dans les deux bâtiments ne pourront pas être ouverte à cause du bruit extérieur liés aux deux branches de l’autoroute qui encadrent les bâtiments. Mais également déterminer à terme les mesures d’entretiens à prendre concernant la généralisation de la moquette dans les bâtiments.
Enfin nous vous demandons des précisions sur l’organisation des relations entre les agents des nouveaux locaux et ceux de la DRH pour leurs besoins personnels quotidiens : question de la distance ;
Et la mise en place d’un groupe de travail dès maintenant pour aborder les futurs aménagements à Thyrapolis et au Présentines.

Monsieur le Président, monsieur le Directeur général des services,

Nous vous demandons aujourd’hui ;
– d’acter la désignation d’un expert par les représentants syndicaux du personnel au CHSCT
– La convocation dans le mois d’un nouveau CHSCT en présence de l’expert ou des deux experts comme nous le proposons.
– de confirmer clairement la pause des portes pour chaque bureau.

Enfin nous restons convaincus que le nombre d’agent par bureau peut être ramenés à deux ce qui correspond à un consensus après notre tournée des directions. En effet, certains services y sont arrivés lors de micro zoning et il leur a été répondu que cela ne correspondait pas à la volonté managériale. Il ne s’agit donc pas d’un manque de m2 pour répondre au bien-être des agents et de l’exercice de leurs missions mais bien d’une volonté politique.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.