LUTTONS CONTRE LES ATTAQUES SUR NOTRE POUVOIR D’ACHAT !

Le gel du point d’indice

Depuis 2000, les très faibles augmentations de la valeur du point d’indice, puis son gel sur les 7 dernières années, ont provoqué une chute du pouvoir d’achat des fonctionnaires de 14 %.
Pour exemple, cela représente :
Pour un agent de catégorie C percevant 1200 €/mois : 168 € de perte mensuelle ;
Pour un agent de catégorie B percevant 1500 €/mois : 210 € de perte mensuelle ;
Pour un agent de catégorie A percevant 2000 €/mois : 280 € de perte mensuelle.
La CGT revendique une augmentation du point d’indice et un calendrier prévisionnel de rattrapage !
Alors que Macron prévoit de s’attaquer aux régimes particuliers de retraite, il faut mesurer toutes les conséquences du blocage des salaires qui impacte le montant des pensions entrainant une mise en péril de la CNRACL (Caisse Nationale de Retraite des Agents des Collectivités Locales).

L’application du jour de carence

Mesure injuste et inefficace, la CGT revendique la suppression du jour de carence pour toutes et tous, privé et public. Retrouvez la vidéo de la CGT des personnels de la Région PACA sur le sujet https://www.facebook.com/Cgtregionpaca-1964636817099430/

L’augmentation de la CSG de 1,7 point

Dès le 1er janvier 2018, avec ce nouveau prélèvement, la réduction du traitement indiciaire va se situer entre 17 et 100 € par mois.

Calculez le montant exact de votre perte : http://www.francetvinfo.fr/economie/impots/salaries-fonctionnaires-retraites-calculez-l-impact-des-mesures-fiscales-de-macron-sur-votre-fiche-de-paie_2279507.html
L’annonce de la compensation par le gouvernement est inégalitaire : remplacer cette perte par une prime (ne rentrant donc pas dans le calcul des retraites), versée aux seuls fonctionnaires en poste au 31 décembre 2017. Ce dispositif serait dégressif au fur et à mesure de l’avancée dans la carrière.

Le point d’indice différencié : la casse du cadre national du statut

Notre traitement étant la base du statut national, le différencier revient à en finir avec l’égalité comprise dans le statut.

Macron prétend vouloir augmenter la valeur du point d’indice pour certains fonctionnaires et pas pour d’autres, notamment, pour nous, les fonctionnaires territoriaux. Avec cette déconnection des territoriaux du Statut général des fonctionnaires, Macron permettrait ainsi aux collectivités de fixer « arbitrairement » les rémunérations des agents et de mettre en place des « statuts locaux » !

TOUTES ET TOUS EN GREVE LE 10 OCTOBRE !

télécharger le tract

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *