Comité des Œuvres Sociales de la Région : bas les masques !

COS : FINIE LA MASCARADE : BAS LES MASQUES !

Déclaration commune de la CGT, de Force Ouvrière et de la CGC

Rien ne va plus au COS ! La majorité des agents de la collectivité ne comprend plus ce qui se passe.
Les syndicats CGT, Force Ouvrière et CGC refusent de se prêter une minute de plus à cette mascarade. Nous avons essayé jusqu’au bout de régler la situation par la discussion, de faire entendre raison à ceux qui siègent au bureau du COS. Nous avons même demandé conjointement, CGT, FO et CGC, qu’un Conseil d’Administration soit réuni pour essayer de retrouver de la sérénité afin que les agents retrouvent leur COS. Mais les seules réponses apportées sont le coup de force et le mépris. Il serait temps de se rappeler qu’avoir la majorité ne veut pas dire être totalitaire.
Ainsi, alors que nous souhaitions privilégier l’échange avec une réunion du CA, sur un point unique, à une date permettant la présence du plus grand nombre…. Une convocation tombe : multiplication de points à l’ordre du jour…. Pendant les vacances scolaires. Malgré nos demandes de report c’est sans appel. Le syndicat majoritaire en a décidé ainsi. Nous ne connaissons que trop cette méthode d’étouffement du débat puisque c’est habituellement une spécialité des employeurs !
Mais aujourd’hui, nous cessons de nous prêter à ce semblant de démocratie. Non, nous ne siègerons pas. Non notre présence ne servira pas de caution pour démanteler notre COS et nos prestations. Depuis maintenant 3 ans il est impossible d’influer sur les choix de prestations du COS. Il est impossible de faire entendre la voix des agents que nous représentons. Il est impossible d’avoir même un débat sur les choix budgétaires. Nous avons essayé mais là, la situation est trop grave et s’est empirée !
De plus, au-delà des choix politiques désastreux du COS, une situation humaine dramatique est en jeu. La pression incessante mise sur nos collègues, salariées du COS, n’est plus tolérable. La suspicion constante, la surveillance à outrance, les bruits de couloirs… conduisent à ce que le COS n’ait pas pu ouvrir ! Les salariées sont mises en souffrance ! Les pires méthodes employées par le patronat sont en cours. Rien n’est épargné : convocation à des réunions de travail pour « échanger » où il est indiqué que les salariés peuvent se faire accompagner d’un conseiller du salarié ; envoi de convocation pour entretien en vue de sanctions….
Pour la CGT, FO et la CGC, nous disons ça suffit ! Une solution doit être trouvée pour régler la situation. En urgence pour les salariées. Et ensuite pour que le COS retrouve un fonctionnement et des prestations dignes d’une collectivité de près de 6.000 agents. Nous vous proposerons rapidement les premières solutions que nous élaborons conjointement.

télécharger la déclaration commune de la CGT Force Ouvrière CGC

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *