Intervention sur le « CNAS » comité technique du 10 juin 2022

Monsieur le Président,

On aurait pu croire qu’enfin et que pour une fois l’exécutif et ses représentants nous avaient compris lorsqu’un audit sur les prestations sociales a été commandé à l’IGAE !

On aurait pu croire qu’enfin les représentants des personnels étaient pour une fois entendus sur un sujet aussi important concernant les agents de notre collectivité et que nous allions vers des améliorations en faveur de nos collègues qui ont les plus bases rémunérations.

Bien au contraire et une fois encore, vous avez sous couvert de votre fameux dialogue social unilatéral, vous avez imposé vos choix issus d’une doctrine (politique) libérale, pour dans un même mouvement brader le COS.

La CGT vous le redit et vous l’a dit à maintes reprises lors des groupes de travail que nous étions contre et pour bien montrer notre opposition nous avons été les seuls à voter contre la dissolution du COS. Parce que la très grande majorité des personnels ne veulent pas perdre leur Comité des œuvres sociales. Ils y sont attachés notamment parce qu’il prend en compte la très grande majorité des agents par le coefficient familial, ce qui ne sera plus le cas au CNAS.

Certainement que la politique du COS depuis des années aurait dû évoluer et être plus proche des personnels, diversifier ses offres pour permettre à plus d’agents de s’y retrouver, certainement qu’il y a eu des failles qui se sont transformées en sérac. Certainement qu’il aurait fallu à des fondamentaux qui n’auraient jamais dû être oubliés.

Malgré tout, les personnels ne sont pas dupes de la supercherie et savent pour la très grande majorité qu’ils seront perdants. Et vous avez profité de ces moments de faiblesses lié en partie à la crise COVID pour accélérer sa destruction en réduisant les subventions notamment.

Car oui nous pensons que la dotation financière voté en constante diminution sur ces dernières années par cette majorité n’a pas aidé le COS.

Et alors que vous décidez la dissolution du COS, vous internalisez pour externalisez, vous êtes prêts à l’offrir et pour longtemps à un marchand de bonheur : le CNAS. Cela prouve bien votre vision très étriquée de ce que doivent-être les loisirs, les vacances et l’émancipation du salariat.

Vous avez juste une vision comptable et économique comme pour d’autres questions sociétales de ce que pour vous doit devenir le COS.

Par ailleurs, la CGT vous remercie de subventionner le parti politique « Nature, Chasse et Tradition » lobby de la chasse par octroi d’une aide généreuse pour passer son permis de chasse. A quand la subvention de l’achat d’une arme de catégorie C ou D ?

Cela pourrait nous faire sourire et sembler anecdotique si le reste de ce catalogue de la « Redoute » n’était pas tout aussi désastreux. Nous pouvons tous le constater qu’à part une succession de remises, d’avantages en tous genres comme dans le plus grand temple de la consommation Plan de Campagne, cela reste du vide, le néant.

Bien entendu, vous allez vous précipiter pour nous dire le contraire et nous vendre comme de bons petits commerciaux votre nouveau jouet. Et c’est normal, parce que nous ne sommes pas sur le même registre de ce que doivent être les loisirs. Vous vendez des produits de supermarchés. Nous, nous voulons l’émancipation de masse par les loisirs.

Ce n’est pas en ayant, et pour combien de temps d’ailleurs, retiré les prestations sociales que vous nous rassurez et que nous allons vous applaudir. Vous avez participé à ce démantèlement et vous en êtes tout aussi coupables que d’autres.

La CGT se fera le porte-parole des personnels qui veulent garder cette identité du COS et pour les plus anciens d’entre nous, nous savons ce qu’il faut faire pour que cela fonctionne. Nous savons surtout que le COS doit avoir une valeur sociale forte, ce que ne sera jamais le CNAS et pour cela la CGT votera contre et œuvrera pour la reconstruction d’un véritable Comité des œuvres Sociales. Merci de votre écoute.

Imprimer .PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.