Toutes et tous mobilisé.e.s le 1er mai ! Faisons entendre la voix du progrès social !

A l’issue du 1er tour, les deux candidats arrivant en tête ne sont en rien porteurs de progrès social. Leurs programmes ne remettent nullement en cause les rémunérations des actionnaires des grands groupes, qui se partagent des dizaines de milliards d’euros par an et qui partout en France et dans notre Région licencient, détruisent notre tissu industriel, nos services publics et notre protection sociale.

Le Front National, dans son rôle de « faux ami » du peuple, n’a donc eu qu’à s’appuyer sur les inquiétudes engendrées par la situation pour gangréner les esprits et opposer entre eux les travailleurs, les jeunes, les retraités, en prônant ses thèses racistes et xénophobes. L’extrême droite est l’ennemi du vivre ensemble et ne cessera jamais de l’être, elle n’est pas la France, ni son peuple.

Les mobilisations contre la loi Travail, ainsi que toutes les luttes menées dans nos collectivités et entreprises pour l’emploi, les salaires, les conditions de travail ont permis de mettre en débat les questions sociales et la nécessité d’imposer une autre répartition des richesses. Cette dynamique qui a trouvé écho dans la campagne présidentielle, a aussi permis de placer les progressistes à plus de 20 % des voix. Ce score est porteur d’espoir et de perspectives pour le monde du travail

Dans ce contexte, la CGT des personnels de la Région PACA  appelle tous les agents et salariés à se syndiquer massivement et  à faire du 1er mai 2017 un temps fort de mobilisation pour porter tous ensemble notre détermination à imposer et à gagner le progrès social par :

  • L’augmentation des salaires, des traitements, des pensions, des minima sociaux
  • Le Smic à 1 800 €
  • L’égalité salariale et professionnelle entre les femmes et les hommes
  • La retraite à 60 ans à taux plein et la reconnaissance de la pénibilité
  • La création massive d’emplois
  • Une protection sociale solidaire de haut niveau
  • Le maintien et le développement des services publics
  • La fin des exonérations de cotisations sociales, de la fraude et de l’évasion fiscale
  • L’abrogation de la loi Travail, Macron, Rebsamen, Santé, NOTRe et toutes les lois régressives
  • La réduction du temps de travail à 32h par semaine

 

tract 1er mai 2017

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *